• A Londres, profitez de la Tamise

    Posted on février 23, 2017 by in News

    A Londres, le fleuve est devenu un moyen de transport presque comme les autres, comme le métro ou le bus. Sur la Tamise, c’est toujours l’affluence, entre bateaux de touristes, transport de marchandises et usagers du fleuve ! Thames Clippers est aujourd’hui le principal opérateur. Il a accueilli 3,8 millions de passagers en 2015 et estime que pour 2016, plus de 4 millions de personnes ont traversé le fleuve pour se rendre au travail ou pour le tourisme. D’une longueur totale de 346 km, c’est le plus long fleuve dont le cours se trouve entièrement en Angleterre (qui à la fois commence et finit en Angleterre) et le second plus long pour le Royaume-Uni (après la Severn). La Tamise prend sa source à Thames Head, dans le Gloucestershire, puis coule en direction de l’est, vers Oxford et Reading, puis traverse Londres, dont elle tire sa renommée et aboutit enfin dans la Mer du Nord, grâce à son estuaire. La marée remonte jusqu’à Teddington Lock (en). Le bassin versant recouvre une grande partie du sud-est et de l’ouest de l’Angleterre. La Tamise est alimentée par de nombreux affluents et est parsemée de plus de 80 îles. La faune et la flore y sont très variées, grâce à de grandes étendues d’eau douce et d’eau de mer à la fois. L’activité humaine a profité de la Tamise pendant des milliers d’années pour en tirer son eau, sa nourriture, et son énergie. Le fleuve est une voie commerciale majeure pour le commerce international grâce au port de Londres, et le système britannique des canaux (en) permet d’en faire profiter le reste de son cours. La position stratégique de la rivière en a fait un lieu central de l’histoire du Royaume-Uni (John Burns parle d’« histoire liquide »). Plus récemment, la rivière est devenue une aire majeure de loisirs grâce au tourisme et aux sports, tels l’aviron, la voile, le kayak, le skiff et la péniche. La rivière a un attrait particulier auprès des écrivains, des peintres, des musiciens et des réalisateurs de cinéma. Elle est encore l’objet de nombreux débats, à propos de son tracé, de sa nomenclature et de son histoire.

    Post Tagged with , ,
Comments are closed.