• Ouverture du Shard à Londres

    Posted on février 1, 2013 by in News

    The Shard ouvre à Londres. Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur une nouvelle attraction à vous faire découvrir – The Shard – l’immeuble de verre et d’acier le plus haut d’Europe. L’intérêt du lieu : offrir une vue panoramique sur la ville de Londres. L’expérience est plutôt attractive en journée, car l’on bénéficie d’une vue spectaculaire sur tous les monuments de Londres. Mais le mieux est de pouvoir utiliser un salon privatif à partir de 17h00 et d’inviter les participants à admirer le coucher de soleil sur l’horizon, avec une coupe de champagne à la main. Bien avant l’entrée en fonction des ascenseurs ultrarapides qui partent à l’assaut de la flèche de verre culminant à 310 mètres, les premiers billets d’accès en vente depuis juillet 2012 sur le site de la tour, se sont arrachés. Un million de visiteurs sont attendus chaque année sur la plate-forme à 360° située au 72e étage de la tour la plus haute d’Europe. Si le temps le permet, Londres est visible à plus de 60 Km à la ronde. L’ouverture de la plate-forme constitue une pré-inauguration pour cette mini-ville verticale prévue pour accueillir 8 000 personnes, où seront installés en cours d’année des bureaux, un hôtel 5 étoiles, des restaurants et des appartements haut de gamme. Officiellement nommée « tour de London bridge », le bâtiment construit en trois ans grâce au financement d’un fonds qatarien, a cependant gardé le surnom de « Shard », ou « tesson » donné par ses détracteurs londoniens. « Ce sera un bâtiment merveilleux, mais il est au mauvais endroit. Il porte atteinte à plusieurs panoramas sur les monuments historiques les plus importants de Londres », avait décrété pendant la construction Paddy Pugh, directeur général d’English Heritage, organisme chargé de la protection du patrimoine. La Tour de Londres, inscrite au patrimoine de l’Unesco, est toute proche du nouvel édifice, tout comme le Tower Bridge. « La meilleure chose avec la vue depuis le Shard, c’est qu’on ne voit pas le Shard », ironise aussi Michele Hanson, chroniqueuse au Guardian, pour qui le bâtiment représente un « monument phallo-centré construit par des riches cupides pour d’autres riches cupides ». Fervent partisan de la construction de la tour pendant ses deux mandats, l’ancien maire travailliste de Londres Ken Livingstone a pour sa part récemment critiqué le prix d’entrée à la plate-forme panoramique, qui varie de 19 livres (22 €) pour les enfants jusqu’à une centaine de livres (116 €) pour les adultes qui n’auraient pas auparavant réservé leurs billets en ligne. Nous sommes spécialisés dans l’organisation de séminaires à Londres. Contactez-nous pour en savoir plus.

    Post Tagged with ,
Comments are closed.