• Séminaire à Londres: découvrir la Vallée de la Tamise

    Posted on janvier 8, 2020 by in Uncategorized

    La métropole s’est développée et s’est déversée sur un site de vallée plus ou moins symétrique défini par des crêtes de gravier et d’argile peu profondes s’élevant à environ 450 pieds (140 mètres) au nord à Hampstead et à environ 380 pieds (115 mètres) à Upper Norwood 11 milles (18 km) ) au sud. Entre ces hauteurs cassées au nord et au sud, le sol s’effondre en une série de plateaux gradués formés par des terrasses de gravier – certaines à 100–150 pieds (30–45 mètres; les terrasses Boyn, comme Islington, Putney et Richmond) et un deuxième niveau plus étendu, les terrasses Taplow, à 50–100 pieds (15–30 mètres), sur lesquelles se trouvent la City de Londres, le West End, l’East End et les quartiers sud surélevés tels que Peckham, Battersea et Clapham. Le sol le plus bas, à quelques pieds au-dessus du niveau de la marée haute, est la vaste plaine inondable du fond de la vallée. La Tamise parcourt les terrasses confinantes au nord et au sud en serpentant vers la mer. Les Romains ont fondé la ville de Londres où les méandres les plus septentrionaux la terrasse de gravier supérieure pour former un bluff escarpé. Là, à la limite supérieure de la navigation de marée, était un endroit idéal pour la défense et le commerce. La majeure partie de la croissance subséquente de Londres s’est étendue à partir de ce noyau le long des terrasses mieux drainées de la rive nord. La construction est restée plus difficile dans le sol alluvial au sud de la rivière jusqu’à l’achèvement des remblais de marée au XIXe siècle.

    Pour compléter l’image du site de Londres dans son état naturel avant la construction, il faut ajouter les ruisseaux affluents allant du nord et du sud des collines à la grande rivière au fond de la vallée, séminaire incentive Londres beaucoup d’entre eux s’élevant de sources dans le gravier. Ceux du centre de la ville ont depuis longtemps été poncés, sauf lorsqu’ils font office d’eaux ornementales dans les parcs (par exemple, la Serpentine à Hyde Park). Leurs noms survivent dans la topographie de Londres: Holborn, Fleet Street, Walbrook. Loin du centre de Londres se trouvent une série de grands affluents, utilisés diversement pour la navigation et activités connexes, approvisionnement en eau, extraction de gravier, ornement et loisirs. Au nord-ouest, la rivière Colne et la rivière Crane rejoignent la Tamise à Staines et à Isleworth, respectivement; au nord-est, la Lea, une rivière importante drainant une grande partie du Hertfordshire, pénètre dans la Tamise juste au-delà de l’île des chiens à Blackwall; et la rivière Roding y fusionne à environ 4 milles (6 km) en aval à Barking. Le sud de Londres a une série de petites rivières menant au nord vers le ruisseau principal: le Ravensbourne traverse Bromley, Lewisham et Deptford, entrant dans la Tamise à marée à Greenwich; la rivière Wandle monte près de Croydon et descend par Merton et Tooting pour rejoindre la Tamise à Wandsworth; Beverley Brook prend sa source à Sutton et coule au pied de Wimbledon Common et à travers Richmond Park et Barnes Common, sortant d’un ponceau à Barn Elms; la rivière Hogsmill descend des Epsom Downs à Kingston upon Thames; et, dans le coin sud-ouest de Londres moderne, la rivière Mole draine les collines de Surrey pour rejoindre la Tamise en face de Hampton Court.

Comments are closed.